Les Omega 3
publié le 20/03/2013

 
   Pourquoi consommer des oméga 3 ?
 
Les bénéfices des oméga 3 évoqués sur les brebis (voir article brebis et méga 3) sont les mêmes pour nous :
  •     ralentir le vieillissement cérébral
  •     Prévenir les maladies cardio-vasculaires
  •     favoriser la fertilité
  •     Prévenir l’obésité
  •     Avoir une meilleure élasticité de la peau
 
Et les omégas 3 recèlent bien d’autres bienfaits pour la santé. En diminuant l’inflammation, ils améliorent votre forme physique et psychique au quotidien tout en jouant un rôle de prévention santé.
 
 
Pourquoi en parle-t-on autant aujourd’hui ?
Parce que nous consommons trop d’omégas 6 par rapport aux omégas 3.Le ratio normal devrait être de 5 oméga 6 pour 1 oméga 3.Or on estime que ce rapport se situe entre 10 et 30 pour 1 dans l’alimentation occidentale.
Ce déséquilibre oméga6/oméga 3 cause des troubles de santé. Il devient donc nécessaire  d’apporter à l’organisme des omégas 3 afin d’équilibrer la balance.
 
Quelques sources d’aliments riches en oméga 6 à limiter.
  Entre autre:
  •     L’huile de tournesol
  •     L’huile de mais
  •     L’huile d’arachide
                       
 
Ou trouver mes oméga 3 ?
L’huile de colza: 2 cuillères à soupe par jour. Eviter de la faire chauffer afin de ne pas perdre ses bénéfices.
Vous pouvez mélanger huile d’olive/huile de colza pour les propriétés cardioprotectrices de l’huile d’olive.
2 à 3 fois par semaine consommer des poissons gras : sardines, filets d’anchois, de hareng ou de saumons marinés dans du citron ou des « bonnes huiles »
 
 
Faut-il préférer une huile de première pression à froid ?
Ne consommez que de huile dont sur l’étiquette est noté : huile vierge première pression à froid, celà vous garantira que les antioxydants naturels ont été conservés.
Et sans vouloir vous effrayer cette huile n’aura pas subit des lavages au savon, n’aura pas été désodorisée par des cires végétales, ne contiendra pas des solvants, n’aura pas  été décolorée  et au final sera garanti sans graisses « trans ».
 
Conclusion
Il vaut mieux prévenir que guérir, alors commençons par cette prévention santé au naturel.
 
Myriam AMAT