Le gluten
publié le 23/11/2013

Le gluten se réfère aux protéines issues des céréales.
Mais pourquoi parle t-on de plus en plus d’intolérance au gluten ?
 
 
Le blé que l’on consomme actuellement a subi de nombreuses manipulations génétiques depuis les débuts de l’agriculture. Mais depuis plusieurs dizaines d’années, l’homme a opéré des modifications dans le génome des blés à l’aide de techniques de génétique qui ont donné naissance à de nouveaux blés.
 
Actuellement, ces modifications exagérées des céréales sont devenues beaucoup plus inassimilables et, par conséquent, encore plus toxiques qu’elles ne l’étaient déjà auparavant.
 

Intolérances au gluten

Certains individus ont la possibilité d'ingérer du gluten sans aucune conséquence pathologique. D'autres manifesteront certaines pathologies : constipation, diarrhée, gaz intestinaux, anémie, dépression, fatigue…
 

Des farines sans gluten

  • Farine de riz   
  • Farine de quinoa 
  • Farine de châtaigne 
  • Farine de soja 
  • Farine de tapioca
  • Fécule de maïs
  • Fécule de pomme de terre
  • Farine de sarrasin 
 

Mais aussi...

Le gluten se retrouve dans les céréales (blé, avoine, orge, seigle) présentes dans le pain, la farine, les biscuits, les gâteaux, pâtisseries, pâtes, hamburgers, pizzas, sauce soja, saucisses, sauces, assaisonnements, mais également dans les préparations et épaississants contenant de la farine. 
Par exemple, certains desserts lactés, préparations industrielles, viande et poissons panés, certaines moutardes... 
 
La réglementation actuelle précise que la présence de gluten doit être signalée dans toutes les préparations en contenant. 
 
Prendre l'avis de votre thérapeute avant de faire un régime sans gluten